Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Prophecy L490 ! L'équipe Administrative vous souhaite une bonne année ! N'hésitez pas à ouvrir de nouveaux sujets rps ! Cela motivera certains pour venir vous répondre ! Bon jeu !

Partagez | 
 

 Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )

Aller en bas 
AuteurMessage
Robyn E. Kinsburry

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Lun 4 Jan - 7:11




Robyn Evydence Kinsburry
17 ans
Aucune, sauf Fugitive

BEAST AND THE HARLOT ; AVENGED SEVENFOLD.

____________________________

Spoiler:
 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

DATE DE NAISSANCE + LIEU :
ORIGINES GÉOGRAPHIQUES : (la zone)
ORIGINES SOCIALES : (sang, richesse, titre de noblesse (si il y a))
HISTOIRE FAMILIALE : (un minimum de cinq à dix lignes concernant son histoire, si pur. sinon, un minimum de cinq lignes vous sera demandé)
    -> PÈRE :
    -> MÈRE :
    -> FRÈRE(S) & SŒUR(S) :
    -> AUTRES :

ÉCOLE FRÉQUENTÉ :
CURRICULUM VITAE : (tout ce qui concerne les emploies que votre personnage a/aurait eut)
BAGUETTE MAGIQUE : (sa composition)



APPARENCE ET PROFONDEUR :

PHYSIQUEMENT, ... : (une dizaine de lignes ne saurait être que juste ce qu'il faut. Notez ses particularités, cicatrices et autres)
CARACTERE : (son caractère, son comportement, sa façon d'être... nous attendons une partie complète et précise du personnages. Évitez les clichés à deux francs, ou encore les schizophrènes à la pelle)
DON, PARTICULARITE : (que ce soit dû à un héritage génétique ou acquis après dur labeur, vous devez d'abords en parler avec un administrateur du forum. de plus, nous vous demanderons une brève description de ce dernier. Un minimum d'informations est donc attendu)



BIOGRAPHIE :

Chapitre 1 : ( Pas de titre )

Fillette (Rosemary ) « Maman, Robyn ment. Je n’ai pas pris sa poupée » Dit la jeune sœur de Robyn Kinsburry, Rosemary, qui pleurait devant sa mère qui tenait la fameuse poupée dans la chambre de Rosemary. Que se passait-il ? Robyn, âgée de neuf ans, pleurait à chaude larme devant le visage désespérée de sa petite de sept ans. Leur mère croyait en Robyn et ça la fillette avait aussi comprit cela. Elle n’était pas folle. Voir sa mère réagir ainsi pour une simple poupée qu’elle avait elle-même mise dans la chambre de sa sœur pour la faire punir injustement. Un plaisir ? Oui. Elle adorait voir qu’elle contrôlait quiconque par la simple envie de faire punir une autre, parfois à sa place et d’autre fois pour le plaisir de voir quelqu’un être puni. Étrange ? Peut-être. Mais Robyn aimait ça, et ça ne changerait certainement pas d’aussitôt. Elle avait un plaisir fou à ce que ses mensonges fonctionnent autant. Comment faisait-elle pour que ses parents et son entourage n’en sache rien ? Elle n’en savait rien, mais avait émis quelques petites hypothèses dans le genre qu’elle se présentait sous une face d’ange, pendant que le petit démon cherchait un autre plan pour défaire la vie de certains…. Hum, c’est une façon de voir la chose. Pourtant Rosemary avait rien fait. Robyn savait que sa petite sœur connaissait sa vraie nature, plus que ses propres parents qui ignoraient totalement son côté rebelle et « démoniaque». Sa sœur était une ennemie potentiellement dangereuse, alors, elle devait l’écraser. Étrangement, elle était déjà très jeune pour vouloir faire ce genre de chose, surtout à une personne de sa famille. Elle était ce qu’elle était, personne ne l’avait rendue ainsi, elle était comme ça, car c’était sa nature. Il n’y avait rien à comprendre dans le comportement d’une personne. Robyn continuait de pleurer en prenant la poupée dans les mains de sa mère. Sa sœur regardait désespérément sa mère qui donnait encore raison à sa grande sœur.

Robyn « Merci, maman… » Elle regardait sa mère avec un de ses regards qui feraient fondre plus d’un cœur, surtout le cœur de sa mère qui battait que pour sa fille aînée. Robyn était le chef-d’œuvre à Meredith, la mère de Robyn. Parfois, elle en oubliait, même Rosemary ne croyant qu’à sa Robyn. Était-ce une obsession de toujours avoir l’impression d’être complètement obligée de vivre en écoutant sa propre fille, comme si elle serait une déesse sortie tout droit de l’olympe qui donnerait conseil à une pauvre âme perdue ? Il était étrange qu’une mère agisse ainsi, mais Robyn était aimée de tous pour les mêmes raisons qu’elle l’aimait, elle était un ange. Il y avait seulement Rosemary dans le chemin de la réussite de Robyn, Madame Kinsburry le voyait. Comment pouvait-elle freiner Robyn dans sa montée vers la perfection absolue. Comment séparer une famille en deux ? C’est simple, il fallait tout simplement reposer tout espoir sur un seul enfant, l’aimer inconditionnellement en oubliant ses autres enfants jusqu’au point de les voir partir un jour en claquant la porte pour voir qu’ils ont autant besoin de cet enfant que l’enfant qu’ils avaient toujours vu et aimé d’une façon qui laissait plusieurs personnes perplexes. Mais, quand un entourage voit dans un enfant un jeune prodige, il est bien difficile de voir l’enfant « abandonné » percer autant que celui qui a tout l’attention. Cet enfant prend son trou dans le silence et jalouse les relations qu’entretient son frangin. Les enfants qui étaient mis de côté prenaient leur trou et restaient en silence dans leur coin, jusqu’au jour où ils réussissent, mais ce jour arrivera-t-il ? On ne sait jamais rien. Robyn était la favorite, les parents étaient injustes, mais comment pouvait-elle ensorceler les gens autant ? Même les inconnues la trouvaient carrément super et prenaient régulièrement sa part. Étrange, mais vrai ! Robyn partit jouer dans sa chambre avec sa poupée qu’elle avait, elle-même, placé dans la chambre de Rosemary. Aucun remord, juste du plaisir…

Malheureusement pour Rosemary n’avait pas fini de se faire punir, elle devait malheureusement aller s’excuser à sa sœur pour ce qu’elle n’avait pas fait, mais elle savait qu’il n’y avait rien à faire de s’excuser. Robyn jouait dans sa chambre et s’attendait à recevoir les excuses de sa sœur, mais elle savait qu’elle ne pourrait jamais avoir de vraies excuses de la part de Rosemary. Elle avait tout monté ce plan, mais elle aimait la voir être forcé à s’excuser comme toujours. Rosemary rentra dans la chambre de sa sœur avec l’idée de vraiment lui faire de quoi pour de voir s’excuser pour des choses qu’elle avait fait et non pour ça. Plusieurs personnes auraient, comme elle allait agir, avant, car il était injuste de punir une personne sans avoir de preuve, même s’il était dur de croire en autre chose. Robyn s’amusait avec la poupée qu’elle avait supposément prise et une peluche, Rosemary rentra. Au même moment, Robyn la regardait avec un air mauvais qui ne trahissait aucunement ses intentions. Elle était prête, elle aussi, à attaquer.

Robyn « Retourne dans ta chambre, sinon je gueule et c’est toi encore qui va avoir les problèmes »
Rosemary « Je m’en fou ! »
Robyn« Tu ne t’en fous pas. Tu as peur, Rosemary. Tu sais que maman m’aime plus que toi. Tu sais qu’elle croit que tu n’es qu’une erreur ! Tu n’es pas à ma hauteur et tu ne le seras jamais. » Robyn la regardait du sol tenant d’une main l a poupée et de l’autre la peluche. Elle ne souriait pas, mais il y avait une lueur dans ses yeux qui décrivaient bien son amusement. Elle savait qu’elle faisait mal à sa petite sœur, mais à quoi bon se soucier d’elle ?
Rosemary « Tu n’as pas le droit de dire ça. Byn’, tu mens… » Rosemary reculait déjà. Ce que sa sœur pouvait être blessante, trouvant à chaque fois la petite chose qui faisait souffrir au plus profond. Rosemary fixait Robyn, terrifiée par ses propos. Elle battait en retraite, mais il était trop tard. Robyn avait fait des dommages. Il était trop tard pour retourner en arrière, car rien ne pouvait faire reculer le temps, même s’il était possible en étant sorcier avec un retourneur de temps, mais elle n’avait pas de ça… Robyn était méchante. « Maman m’aime. Je le sais… Maman m’aime…» Robyn hochait de la tête en la regardant sérieusement.
Robyn « Pauvre petite bête, tu sembles si convaincu que maman t’aime. Ce n’est qu’une illusion que tu te fais, Rose. » Un petit sourire pervers naquit sur le visage d’ange de la jeune fille. « Quand maman t’as dit qu’elle t’aimait Rosemary ? » Elle fit semblant d’être choquée par la réponse qu’elle préparait. « Jamais ?! Mon dieu que c’est horrible. » Ce sourire qui cachait aucunement de remord, ce sourire qui était celui du diable en personne ? Non, ce sourire que Rosemary connaissait que trop. « Que crois-tu pauvre petite sotte ? Que maman t’a mis au monde pour qu’elle te serve, non pour que tu me serves. Rentre ça dans ton crâne ! » Robyn gardait son regard calme sur sa petite sœur qui semblait effrayé par les propos de cette dernière. Que voulez-vous ?
Rosemary « Je ne servirai personne… Jamais… » Elle pleurait. Robyn avait gagné. « T’es méchante, Byn!!!! »
Robyn « On verra Rosemary. Tu subiras un lavage de cerveau, et tu serras à mes pieds. » Robyn la regarda partir en courant de sa chambre. Ah les gosses !

Chapitre 2 ( Pas de titre )

Robyn « Bol au lait ? » Robyn cherchait un garçon de son âge dans les appartements qui sont réservés la plupart du temps au domestique, comme la mère de ce jeune garçon. La petite fille avait 12 ans, elle était chez les sang-purs à Poudlard, mais elle était revenue pendant l’été chez elle en compagnie de Ezra, son seul et unique ami. Mais leur amitié n’était pas permise. Malheureusement, la brunette n’avait pas le droit d’être près de ce dernier à propos du statut du sang. La petite Kinsburry menait par le bout du nez ses parents. Donc, elle pouvait librement jouer avec ce dernier. Elle s’amusait bien avec lui, il était différent. Il ne chialait jamais, en fait… elle l’aimait beaucoup plus que tous les gens qu’elle avait croisé dans sa vie. Elle aimait être avec lui. Un lien bien spécial les unissait. C’était étrange de voir un né-moldu avec une sang-pur. Elle le respectait, c’est pour ça qu’elle le qualifiait de né-moldu qu’un sang-de-bourbe. Elle avait du respect pour son ami, elle le considérait comme tel, puisqu’elle l’aimait bien plus que tous les autres… Mais elle avait l’impression qu’il était bien plus pour elle qu’un simple garçon qui passait dans sa vie. Croyez-moi, Robyn depuis sa tendre enfance n’avait ressenti quelques choses pour quiconque. Il était différent. Elle le trouva enfin après avoir crié bol au lait dans la cuisine du manoir Kinsburry. Elle s’approcha de lui.

Ezra « mais arrête de m'appeler comme ça... ça fait longtemps cette histoire. »
Robyn « Même si ça fait longtemps, cette histoire… tu restes bol de lait. Tu as mangé un bon bol de lait ce matin ? » Robyn riait aux éclats. Elle se trouvait drôle, mais pas Ezra qui lui faisait un regard d’assassin encore au niveau enfantin.
Ezra « je bois plus de lait, je me suis mis au café »
Robyn« Je voudrais bien voir ça… D’accord. Bois du café devant moi pour le prouver. »
Ezra« Oui, je vais te le prouver » dit-il en se préparant une tasse de café. Il versa dans une tasse de l’eau chaude et rajouta le mélange pour faire un café. Robyn souriait toujours en le regardant faire tout le long pour le voir se planter dans ce fameux jeu. Elle le regardait plongé une cuillère dans le liquide chaud où il mélangea la substance qu’il avait fait. Elle avait toujours ce petit sourire de défi dans son visage. Elle attendait impatiemment qu’il passe à l’acte. Elle gardait pourtant le silence durant toute la mise en scène. Robyn était sur qu’il n’allait pas réussir jusqu’au bout. Elle en était même certaine. La jeune fille regardait chaque mouvement du garçon n’oubliant jamais de fixer son doux visage. Elle craquerait littéralement pour lui, mais elle n’avait pas le droit. Il n’avait pas le droit de lui faire autant d’effet. Elle croyait que c’était passager. Elle le souhaitait du moins. Elle ne voulait pas aimer une personne, autant qu’elle aimait Ezra. Il était qu’un simple ami. Elle pouvait se brûler les doigts en s’approchant trop de l’amour qui pourrait finir par la brisée un jour. La seule peur qu’elle avait, c’était ce sentiment. Elle le fixait toujours en attendant de voir sa réaction. Il prit la première et longue gorgée et s’en suivit les autres. Elle avait ce sourire toujours sur ses lèvres. Il avait presque fini le café lorsqu’il changea d’expression sur son visage. La jeune femme eut un énorme sourire sur son visage. Il recracha la substance brunâtre qu’il avait avalé un peu plus tôt. Une bonne partie lui revola dessus. La jeune femme resta longuement la bouche ouverte ayant perdu le sourire. Elle réfléchissait à qu’elle pourrait bien lui faire faire, mais son visage n’exprimait rien de bon, même si elle n’allait jamais lui faire du mal, pourtant peut-être que lui croyait qu’elle était capable de lui faire.

Robyn« Je vais te faire payer ton petit dégât, bol au lait périmé ! »
Ezra « Et tu vas me faire quoi? me faire manger la tasse? tes cheveux, la table? »
Robyn réfléchit quelques temps en regardant le plafond de la cuisine. Elle finit par sourire finalement. « Je veux que tu m’embrasses avec la langue ! » Elle continuait à le fixer ne perdant aucunement chaque expression, chaque battement de cil qu’il faisait. Il était toujours aussi beau malgré son petit air hébété. Il semblait dégouté par sa demande. Robyn souriait de plus belle.
Ezra« ... euh t'es sûre? je sais pas... j'ai jamais fait. mais si c'est comme manger une table, je dois pouvoir y arriver »
Robyn«Oui je suis sur. Mais, il faut toujours essayer les nouvelles choses Ezra ou tu cours nu dans le jardin. »
Ezra« l'autre jour ta mère m'a fait faire le tour du quartier tout nu comme ça, après alors d'accord. je relève le défi!»
Robyn« Montre moi ça. » Elle s’approcha de lui tout doucement. Elle croisa son magnifique visage. Elle attendait ne sachant pas trop quoi faire, elle aussi. C’était à son tour de ne plus vraiment savoir quoi faire. C’était sa première fois dans ce genre de baiser à elle aussi. Il se lança vers elle impulsivement et maladroitement tenta de faire sa demande. C’était bien étrange. Elle ferma ses yeux instinctivement. Elle était, elle, aussi très maladroite, mais ils étaient tous les deux en apprentissage. Elle trouvait ça bien, puisqu’elle n’avait jamais rien connu. Pourtant, ça lui faisait étrange. Robyn avait voulu voir ce que ça faisait, les grands faisaient ce genre de trucs, alors… elle voulait aussi connaître pour ne pas tomber dans l’ignorance, mais elle avait tenté aujourd’hui, peut-être un peu de force. Elle avait certainement un peu forcé Ezra, mais il avait accepté, comme souvent de jouer avec elle. Robyn ne lui donnait pas la vie facile, mais c’était toujours la même chose. Elle finit par reculer un peu le regardant droit dans les yeux ne sachant pas trop quoi faire face à ce garçon qui venait de prouver qu’il était capable de braver un peu n’importe quoi pour ses beaux yeux.

Chapitre 3 ( Pas de titre )

Robyn avait toujours été une jeune femme bien étrange avec son comportement. Elle différait des normes, même si elle jouait un jeu de manipulation bien construit. Elle ne parlait à personne de ce qu’elle était réellement. Robyn n’avait besoin de personne. Elle était une manipulatrice qui n’avait aucunement peur de jouer les vierges effarouchés. Elle n’avait pas froid aux yeux et, puis, mentir était un jeu d’enfant à ses yeux. Elle avait toujours grandi dans le mensonge. Elle s’était toujours fait dire que les sang-purs étaient bien et les autres sangs étaient le mal. Pourtant l’endoctrinement qu’on avait tenté de faire n’a jamais marché à cause d’une personne qui avait changé sa vie de a à z. Sérieusement, sans lui, elle aurait choisi la voie que ses parents lui avaient dictée inconsciemment. Par moment, elle avait tendance à mépriser les autres sangs, mais il ne fallait pas se tromper. Oh non. Elle haïssait aussi les sang-purs. Personne n’était aimée par la jeune femme qui se jouait d’à peu près tout le monde. Elle était un serpent qui attendait de mordre ses proies qui lui tournaient le dos… Elle était ce qu’elle était, mais elle n’avait aucunement honte de ce qu’elle était. Elle continuait sa vie avec un seul ami. Ezra et Robyn étaient amis depuis toujours, en fait, depuis que sa mère travaille pour sa famille. La jeune femme vivait que pour elle, ainsi que pour Ezra, mais elle était trop orgueilleuse pour le dire aux gens, pourtant ses gestes la trompaient. Elle était une menteuse en gros, sauf envers une personne. Elle ne disait pas tous ses sentiments à Ezra. C’était comme ça. On devait comprendre que Robyn subissait des changements quand elle était avec le jeune homme. Pourtant, elle avait l’impression que sa vie était passée tellement rapidement au près de son meilleur ami. Elle avait vécu tous ses premières fois avec lui. Elle avait tout fait avec lui, mais ne se tannait jamais d’être avec lui. Robyn ne s’attendait certainement pas à ce qu’il l’attendait beaucoup plus tard. Robyn avait toujours vécu avec son amie le protégeant des gens qui voulaient lui faire terriblement du mal. Elle était quelqu’un qui le défendait malgré son sang. Elle se fichait du sang qu’avait son Ezra, en fait… elle avait changé par rapport à lui. Elle respectait Ezra, il était l’un des seuls d’ailleurs. Pourtant Robyn ne supportait pas les autres. Elle était incapable. La seule chose qu’elle était capable de leur faire, c’était de les briser pour son propre plaisir. Pourtant, elle n’acceptait pas que les autres sangs-purs disent un commentaire sur Ezra. Elle ne supportait aucunement les commentaires à son propos. Elle finissait par les retrouver dans un coin seul et lui faire la fête dans un silence, puisqu’elle ne voulait pas qu’on voit son vrai visage.

Elle se promenait dans le château, seule, avec l’esprit ailleurs. Elle s’ennuyait. Robyn avait envie de le rejoindre, mais elle ne pouvait pas, car il se trouvait parmi les siens. Elle n’était pas une bonne personne pour lui. Elle avait cette impression. Elle ne sera jamais une bonne personne. Il était si différent d’elle, pourtant il avait réussi à l’adoucir, donc à rendre son cœur plus tendre. Elle était changée, mais un rien pouvait la faire éclater… Dans le sens où Robyn serait perdue et complètement folle étant prête à faire du mal à qui que ce soit pour protéger son ami. La seule chose c’est qu’elle avait terriblement peur qu’il se fasse faire du mal à quelques parts, sauf que le temps avançait. Robyn réalisait qu’elle avait véritablement perdu. Il était parti pour toujours. Elle ne pouvait plus le voir. Son cœur s’était rétréci dans sa poitrine. Elle l’avait perdu pour de bon, elle n’avait pas pu lui dire qu’elle l’aimait d’amour. Elle n’avait pas réussi à sortir un mot par rapport à ça. Il était parti pour toujours. C’était la seule chose qu’elle se répétait dans sa tête sans cesse. Elle n’avait jamais trouvé le moyen de se sortir ses mots de sa tête. Elle voulait lui et rien d’autre. Elle voulait ressentir ses mains sur son corps, ses baisers passionnés et le voir. Elle avait besoin de lui plus que jamais. Son cœur était un vaste désert où le vent soufflait sans cesse. Personne ne la faisait sourire. Elle n’avait plus envie de jouer, la seule chose qu’elle voulait c’était de le revoir auprès d’elle. Elle se foutait de tous, sauf de lui. Elle entendit des bruits dans un couloir voisin. La jeune femme se précipita vers cet endroit. Robyn tomba nez à nez avec une scène qui l’horrifia. Un garçon qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à son Ezra. Sa bouche se crispa. Elle vint pousser le garçon qu’elle connaissait puisque c’était un sang-pur qui tabassait le sosie d’Ezra. Ce dernier tomba et se cogna la tête contre un coin d’un mur. Elle se pencha au dessus du sosie de Ezra et finit par tourner sa tête en direction du sang-pur qui ne bougeait plus au sol. La jeune femme prit le pouls du jeune sang-pur. Son cœur s’arrêta de battre. Il était mort. Robyn se dirigea vers la salle comme où elle remplit un sac qu’elle venait de jeter un sort avec sa baguette et le remplit avant de s’enfuir de Poudlard pour aller, elle ne sait où.. Elle était coupable sans le vouloir.



Dernière édition par Robyn E. Kinsburry le Mar 26 Jan - 5:59, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seamus Asher

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 12/12/2009
Patronus&Epouvantard : Basilic&Aucun.
Âge&Profession : 80yo&Précepteur d'Alchimie.

MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Lun 4 Jan - 9:19




Helloooow! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra F. Akselsen

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 03/01/2010
Credits : maybe tomorrow
Âge&Profession : dix sept ans & coureur (mais pas de jupons)

MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Lun 4 Jan - 10:15

BYNOUUUUUUUUU!

tiens, j'aimerais bien voir bynou faire la pompom-girl mhahahaaaah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Lun 4 Jan - 16:11

Coucou Mawiiiie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Lun 4 Jan - 16:18

Salut la miss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Robyn E. Kinsburry

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Lun 4 Jan - 23:16

    Shaaa, Wedinette, Elo, Aurore *O* <333

    Wedinette : Faut quand même pas rêvé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechkiel E. Scylence

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   Dim 24 Jan - 20:01




Ta fiche est bien avancée, si tu veux l'arrêter pour que je la valide, c'est ok.
Si tu désires la continuer, je te laisserai un délais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robyn Evydence Kinsburry ( U. C. )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophecy L490. :: Le Magenmagot. :: liste d'émargement.-
Sauter vers: