Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Prophecy L490 ! L'équipe Administrative vous souhaite une bonne année ! N'hésitez pas à ouvrir de nouveaux sujets rps ! Cela motivera certains pour venir vous répondre ! Bon jeu !

Partagez | 
 

 Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}

Aller en bas 
AuteurMessage
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Sam 2 Jan - 1:01

    William eut un sursaut et ouvrit les yeux. Il venait de faire un cauchemar. Un de ceux qu’il connaissait bien et qui le hanter parfois mais qu’il gardait pour lui afin de ne pas inquiéter son entourage. Par réflexe il se retourna, cherchant le visage rassurant d’Asphodèle pour lui faire oublier ses mauvais songe mais son regard tomba sur le drap et la place vide a ses côtés. Des faibles rayons de soleil envahissaient la pièce et l’homme leva son bras pour se protéger de la clarté. Il enleva alors sa main en réalisant qu’il ne devrait pas faire aussi jour. A une heure pareil il n’aurait pas dût être seul dans son lit. Perplexe il poussa les couvertures et se rendit dans le couloir pour appelait sa femme.

    William – « Asphodèle... Asphodèle… Asphodèle ? Lily ? »

    Aucune réponse tandis qu’il regardait dans chaque recoin de la maison. Les enfants avaient dormi chez leurs oncles Dak et leur tata Nymphe et donc William se retrouvait donc seul son épouse mais elle semblait introuvable. Le souvenir de son rêve s’imposa alors à lui. Rêve où son épouse et le frère de son meilleur ami s’embrasser… Pris d’une certaine panique, il descendit les escaliers en trombe juste au moment où il la vit près de l'entrée.


    William – « Tu a vu Enrique ? »


    Il lui demanda cela sur un ton un peu soucieux mais le plus naturellement du monde comme s’il lui avait demandé si elle avait vu Willara. Sa voie ne reflétait aucun reproche. Il voulait seulement savoir si son rêve avait eut une raison d’être ou pas, mais il ne semblait pas énervé ni paniqué. C’était un peu comme s’il avait rêvé d’Asphodèle en train de nourrir leurs cinquième enfant et qu’il lui ait demandé a son réveil « tu es enceinte ? ». Il n’avait aucun idée de se qui s’était passer quelque heure plus tôt….


Dernière édition par William Alex Slayers le Mar 5 Jan - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Mar 5 Jan - 0:58


    William – « Asphodèle... Asphodèle… Asphodèle ? Lily ? »

    Elle releva le visage d'entre ses mains. Ses cheveux noirs encore mouillés à cause de la pluie de cette nuit. Elle avait l'air d'une petite chose perdue, une petite chose autrefois puissante mais si désœuvrée, à la dérive dans le vague... elle n'était plus rien ou presque. Elle avait entendu mais n'avait pas répondu. Pas avant de le voir descendre des escaliers. William. Un cran de sureté au dessus du vide qu'elle avait à l'intérieur. Pourtant son entrée en matière fut percutante. Recroquevillée les genoux contre elle, à l'abri de la lumière qui commençait à filtrer à travers les volets parce que les rideaux n'étaient pas tirés, elle le regardait droit dans les yeux, complètement minée, complètement farouche:

    William – « Tu a vu Enrique ? »

    Elle le regarda un long moment. Un long long moment. Son mari. Pourquoi cette question s'il n'y avait pas le moindre reproche dans sa voix. Elle passa une main sur son bras nu, avec un drôle de frisson qui n'avait rien à voir avec la température. Elle tremblait. Elle.

    Lily - Oui...

    Elle voulait oublier. Elle ne voulait pas reparler de lui tout de suite. Elle se sentait trop seule, elle ne savait limite plus qui elle était. Elle était une mère? Elle était une épouse? Un vampire? Une femme? Quoi? Elle avait plus que tout besoin de quelque chose de sûr, quelque chose de chaud, quelque chose de fort mais tendre à la fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Mar 5 Jan - 1:41

    Elle était recroquevillée contre la porte, semblant fragile et des plus vulnérables. Il était plus que rare pour William de voir Asphodèle dans cet états et il n’était pas fier d’avoué que le peu de fois où ça lui était arrivé il était responsable. Mais cette fois ce n’était à cause de lui que se lisait une profonde peine sur le visage de la belle métisse. Si elle avait pût pleurer il était presque certain qu’elle aurait fait. Sa peine était communicative et la voir aussi désemparé lui faisait de la peine. Lorsqu’elle répondit à l’affirmative a sa question il comprit alors pourquoi elle se sentait si mal. Mais loin d’éprouver de la colère ou des doutes à son égard, il fût juste d’avantage triste pour elle, devinant que ça ne devait pas être facile. Deux ans auparavant il avait agit par pur égoïsme en la quittant, ne pensant qu’a sa propre peine sans songer une seconde aux tourments d’Asphodèle. Mais aujourd’hui tout était différent et désormais il pensait à ses peines avant de penser aux siennes. C’est donc tout naturellement qu’il se rapprocha doucement d’elle et s’accroupit devant elle tandis qu’elle tremblait. Il lui adressa un sourire rassurant et tendre. Il prit son visage entre ses mains pour qu’elle le regarde.

    William – « Hey. Calme-toi. Tout va bien. Tu es en sécurité ici. »

    Elle ne risquait en effet rien ici. Il était là pour elle, peu importe ce qu’il s’était passé avec Enrique. A vrai dire il ne voulait même pas savoir, pas parce que ça l’énervait d’avance mais parce qu’il y avait plus urgent. Il avait confiance en elle et savait que si quelque chose d’important c’était produit elle lui en parlerait. Tout ce qu’il voulait lui c’était son bonheur et ce n’était pas en l’accusant de quelconque tromperie qu’il la tranquilliserait. Il finit par s’asseoir à côté d’elle et passa une main derrière son dos afin qu’elle se penche sur lui, pouvant ainsi la serré contre lui. Blottie contre son torse, il la serra avec tendresse et intensité, espérant que son contacte la calmerai un peu. Il ne disait rien, préférant entendre avant de lancer une des habituelle blague pour détendre l’atmosphère, continuant de la serré tandis que son cœur tambouriner dans sa poitrine avec ferveur. Ce cœur qui lui avait toujours était destiné…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Mar 5 Jan - 15:46


    Il s'accroupit devant elle comme il l'avait si souvent fait à leurs enfants, petits. Elle se sentait ridiculement petite elle aussi. C'était un coup épouvantable à son orgueil démesuré et pourtant elle ne pouvait toujours pas délier ses bras qui serraient ses jambes contre elle. Elle ne pouvait cesser ce tremblement ridicule, faiblard.

    William – « Hey. Calme-toi. Tout va bien. Tu es en sécurité ici. »

    Elle releva les yeux vers les siens. Un sourire calme comme un rayon de soleil à travers l'épais manteau de nuages menaçant qu'elle avait tissé au dessus de sa tête pour camoufler une épée de damoclès qu'elle pressentait plus qu'elle ne la voyait réellement. Elle attendait les reproches et la peur à nouveau sous son toit où tout était toujours paisible sauf pour quelques fois où on avait ouvert la porte à de mauvais vents. Et pourtant rien de tout cela. Il s'assit simplement près d'elle, ouvrant un bras pour la serrer doucement. Elle se laissa faire, posant son visage contre cette épaule rassurante avant de fermer les yeux. Il était la tout contre elle. Il ne semblait pas rebuter par sa froideur, ni par cette mine affreuse de chat mouillé qu'elle avait quand elle se sentait vraiment perdue et abandonnée. Elle prit la main de Will pour l'emmener à son coeur sage et silencieux, serrant leurs doigts entrelacés. Elle aimait le contact et la chaleur de sa peau. Son odeur. Sa tranquillité. Il avant tant mûri, tant changé. Il s'était assagi et elle ne l'en avait aimé que d'avantage. Elle l'aimait toujours d'ailleurs, sans quoi elle ne se serait pas laissé aller si facilement. Elle l'aimait c'était un filin de sécurité qui la hisser doucement hors du gouffre, l'apaisant. Dénouant les noeuds de sa gorge qui étranglaient les mots avant même qu'ils n'aient pu franchir ses lèvres. Elle rappuya doucement sa tête contre lui, cherchant sa présence plus encore. Leurs alliances se touchaient, produisant une musique de l'or blanc contre l'or blanc qu'elle seule, vampire, pouvait entendre. C'était infinitésimal.

    Lily - J'ai... Il est venu. Ils allaient me tuer et il est venu. Et il est reparti.

    Des phrases si simples, si claires. Pour elle. Elle repensait sans cesse à ce qu'il s'était dit. A ce que lui avait dit. Et si elle ne s'interrogeait pas encore sur ce que ça lui faisait réellement, sur ce qu'elle en pensait, c'était que rien ne pouvait surpasser cet hideux sentiment d'être abandonnée. Ce n'était pas n'importe qui. C'était lui. C'étaient eux. Les deux seuls personnes au monde qui pouvaient se targuer de l'avoir abandonnée et reprise et re-abandonnée. Etait-elle si faible dans le fond? Sans doute. Elle n'avait pas changer. L'Amour n'avait pas changé. C'était toujours ce même chemin semé d'épines traîtresse, si difficile pour elle, si simple pour les autres. En apparence. Rien n'était simple. Mais là dans ses bras, presque tranquille, elle savait qu'elle était arrivée au bout du chemin et que si ses jambes étaient toutes griffées si elle avait laissé quelques plumes de son beau panache, elle y était arrivée. Même elle.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Mar 5 Jan - 17:40

    Enrique lui avait donc sauvé la vie. Là où il aurait pût éprouver une certaine rancœur en des temps passer, il ne ressentait qu’un certain soulagement, heureux qu’il ait pût la sauver à l’instant où lui ne la croyait pas en danger. Il avait beaucoup de travail sur lui-même pour arriver a comprendre que nourrir de la haine a l’égard de son rival ne ferait que blesser celle qu’ils aimaient tout les deux. Il savait qu’elle avait besoin de l’hispanique pour son équilibre personnel et arrivait désormais à le comprendre et à l’accepter bien qu’il se battrait s’il le fallait pour garder Asphodèle prêt de lui. Il n’était pas aveugle. Il avait bien vu que malgré ses sourires et son bonheur il avait quelque chose dans la vie de sa Lily pour qu’elle soit pleinement satisfaite et ce quelque chose c’était un ami qui lui était cher. Certes il y avait eut un baiser entre l’autre et elle mais entre eux lui et Asphodèle il y avait plus que ça. Il avait foie en elle et en eux et savait que la confiance qu’il lui accordait elle la méritait après le comportement qu’il avait eut deux ans auparavant. Mais elle lui avait pardonné et il pardonnerait à son tour s’il le fallait car c’était sa vie et son unique amour. Il n’en jamais aucun autre, peu importe ce qu’il arrivait à l’avenir. Sa main posait sur le cœur de sa femme et entrelacer dans la sienne, il sentait son palpitant s’agiter et savait qu’il ne battait que pour lui malgré l’affection qu’il adressait à d’autre. Le contact de sa peau lui faisait du bien et le rendait calme et serein.

    « Tu n’a pas à justifier. Si ça te fait du bien tu peux m’en parler, mais tu n’as pas à te sentir coupable. »

    Il ne lui en voulait pas, peu importe ce qu’il s’était passé car la seule chose qu’il voyait c’est qu’elle était revenu et qu’elle était désormais dans ses bras. Il savait qu’elle lui reviendrait toujours. Entre eux c’était une histoire sans fin. Peu importe si un jour la vie les séparaient, ils sauraient toujours se rejoindre plus tard car ils faisaient de paire ensemble. Assis l’un à côté de l’autre, William avait l’impression qu’il n’avait pas besoin de se parler pour se comprendre. Il la tenait toujours dans ses bras comme la chose la plus précieuse qui soit et c’est ce qu’elle était pour lui. Il vivait les secondes à son rythme, ne voulant pas la brusquer. Il faisait preuve d’une grande patience, patience qu’il avait acquit en deux ans après avoir réalisé bien des choses.

    « Tu veux qu’on fasse un jeu ? »
    lui dit-il sur un ton rassurant, soucieux de lui changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Mer 6 Jan - 23:25


    William - « Tu n’a pas à justifier.
    Lily - Je ne me justifie pas.
    William - Si ça te fait du bien tu peux m’en parler, mais tu n’as pas à te sentir coupable. »
    Lily - Mais je ne me sens pas coupable!', elle avait légèrement haussé le ton. Ce n'était pas qu'elle était fâchée contre lui, elle réagissait n'importe comment parce qu'elle se sentait tellement plus bas que terre, faible, tout ce qu'elle haissait en somme qu'elle ne pouvait pas faire autrement qu'être sur la défensive,'... excuse moi.

    Elle n'avait pas voulu lever la voix. Il était là pour elle c'était tout ce qui comptait. Elle aurait du réussir à oublier à quel point elle pouvait être diminuée. Elle ne se sentait pas coupable d'avoir vu Enrique, même malgré ce qu'il lui avait dit. Elle se sentait juste abandonnée par lui. C'était une sensation étrangement désagréable. Il lui manquait toujours quelque chose si l'un de ces deux hommes étaient absents de sa vie. C'était ridicule. Elle qui avait toujours aimé son indépendance plus que tout au monde. Elle ne supportait pas ce noeud à sa gorge tout ça parce qu'il ne serait peut-être plus jamais là. Comme si elle avait besoin des autres pour exister. Elle était en colère et elle ne savait pas contre quoi, ni contre qui.

    William - « Tu veux qu’on fasse un jeu ? »
    Lily - Non. Je veux juste...

    Mais elle ne savait même pas ça. Ce qu'elle voulait. Elle se laissa glisser encore un peu plus bas. Sa tête posée sur les genoux de son mari. Elle ne voulait rien du tout. Juste rester comme ça un moment, recroquevillée dans ses bras en quelque sorte.

    Lily - Je pense que je vais aller chez mon père... quelques temps.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Mer 6 Jan - 23:54

    Lily – « Mais je ne me sens pas coupable! »

    La dureté de son ton lui fit sourire bien qu’il se rendait pleinement compte de son état à fleur de peau. Mais il lui était impossible de lui en vouloir. Pas qu’il avait pitié d’elle non bien au contraire, comment peut-on avoir pitié d’une femme aussi forte que Lily, mais il était seulement toucher par sa détresse comme s’il s’était agit de la sienne.

    Lily – « ... excuse moi. » »
    William – « Hum… ché pas. J’vais y réfléchir » fit-il avec ironie et humour pour la déculpabiliser.

    Même à cet instant où il s’inquiétait pour elle il arrivait à avoir un air léger et a plaisanter comme si de rien n’était. Mais cette phrase n’était pas suffisante pour lui et il se sentit obliger de lui changer les idées en proposant un jeu qu’elle refusa. Peu importe, tant qu’il entendait le son de sa voix ça lui allait. Malheureusement les mots qu’elle prononça ne fût pas exactement ce qu’il aurait aimé entendre.

    Lily – « Je pense que je vais aller chez mon père... quelques temps. »


    Ils ne s’étaient pas quitter depuis deux ans. Elle n’avait pas passé une seule nuit loin de lui depuis deux merveilleuses années. Mais là il suffisait qu’elle voit Enrique une seule fois pour qu’elle songe a prendre du recul par rapport à lui et a sa vie actuelle. Il ne savait comment le prendre. Rien que ces mots ne faisaient qu’ouvrir une plaie qui n’avait encore pas vraiment eut le temps de cicatriser. Mais que pouvait-il bien lui dire ? Qu’il l’aimait ? Qu’il crèverait de ne plus jamais la voir ? Il était certain qu’elle le savait. Non elle n’avait pas besoin qu’il ajoute a ses peur les siennes. C’était le moment où jamais pour lui de se montré fort et de lui prouvait qu’il avait confiance en elle et en eux.

    William – « Si tu pense que c’est mieux… »


    C’était loin ce que lui était en train de penser mais il restait fier et prenait sur lui pour ne pas lui montrait sa peine. Comment pourrait-elle allait mieux qu’en ce moment si elle était loin de lui ? Comment pourrait-il la faire rire si elle n’était pas à ses côtés ? Mais il ne pouvait quand même pas l’enchainer pour l’empêcher de partir même s’il l’avait souhaité. Certes il y avait peut-être pensé une fraction de seconde mais ce n’était pas raisonnable et il voulait qu’elle reste de son plein grès. Il chassait de toute ses forces cette petite voix qui lui souffler qu’une fois seule elle réaliserait qu’elle n’avait pas épousé le bon, se rappelant qu’un Slayers était quelqu’un de fort et qu’il était hors de question qu’il se laisse abattre. Son cœur c’était compresser dans sa poitrine mais il gardait bonne figure, continuant de la serré et de toujours vouloir la rassuré. Mais il n’avait plus aucune envie de parler, préférant savourer cet instant en silence que de fâcher contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Jeu 7 Jan - 15:07


    William – « Hum… ché pas. J’vais y réfléchir »

    Elle ne put s'empêcher de rire. Un petit rire bien pâle en comparaison de ce qu'elle pouvait faire d'habitude, en comparaison de ces mimiques presque trop sérieuse qu'elle avait quand Will sortait une blague de ce genre et qu'elle voulait souligner un "tu te crois drôle?" qui masquait en fait un sourire à peine déguisé. Il savait toujours la faire rire même après plus de 17 ans. Ce petit éclair dans le ciel de noirceur, lui laissa le temps de se ressaisir un peu. Elle ne pouvait décemment pas se laisser aller encore un peu plus, elle se serait détestée. Une chose pourtant s'imposait à elle dans son désir de regagner sa force d'autrefois.

    Lily – « Je pense que je vais aller chez mon père... quelques temps. »
    William – « Si tu pense que c’est mieux… »

    La tête posée sur ses genoux, elle releva les yeux vers lui, sentant à quel point ce genre d'annonce pouvait lui faire plaisir. Elle savait quelque part, elle le savait intimement sans vraiment se l'expliquer, qu'il n'aimerait pas la voir s'éloigner. Peut-être avait-il peur que ce soit du fait d'Enrique et non de sa très grande faiblesse à elle. Elle ferma les yeux.

    Lily - Je ne te quitte pas chéri. Je veux juste... retrouver ce que j'étais avant. Et pour cela j'ai besoin de mon précepteur. Me revoilà à quinze ans, c'est insupportable. Je ne peux pas être plus faible que ce que j'étais quand je t'ai connu et que je n'étais alors qu'une gamine. Regarde moi...

    Si douce, si soumise presque. Ce n'était pas elle. Le sentiment d'abandon causé par le fait d'avoir revu son meilleur ami - pouvait-elle encore lui donner ce nom? - n'avait été que l'étincelle et non la cause première. C'était l'instrument d'une prise de conscience beaucoup plus grave pour elle. Elle ne voulait pas devenir cette femme là qui tombait à genoux devant la première épreuve, qui tendait l'autre joue à la main du premier venu au lieu de la garder pour les mains serties de chevalières nobles et puissantes. Asphodèle n'était pas - elle ne serait jamais - cette femme là qui pleurer d'avoir été abandonnée, qui se laisser glisser le long du mur plus bas que terre. Asphodèle était forte, elle le devait. Elle ne voulait pas céder à quoi que ce fut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   Sam 9 Jan - 17:33

    Elle releva la tête vers lui lorsqu’il fit preuve d’aussi peu de réaction quand elle annonça qu’elle voulait partir quelque temps. Son regard plongeait dans le sien, il savait qu’elle devinait ce qu’il avait déduit avec ses mots. Tout à fait normal étant donné la situation, il ne pouvait que penser qu’elle avait besoin de s’éloigner et non que ça avait un rapport avec l’états dans lequel elle se sentait.

    Lily – « Je ne te quitte pas chéri. »

    Il était heureux de le savoir et un léger sourire apparut sur le coin de ses lèvres bien qu’il n’avait formulé aucune peur si n’était le désir de la laisser faire ses propres choix sans l’accabler d’avantage.

    Lily – « Je veux juste... retrouver ce que j'étais avant. Et pour cela j'ai besoin de mon précepteur. Me revoilà à quinze ans, c'est insupportable. Je ne peux pas être plus faible que ce que j'étais quand je t'ai connu et que je n'étais alors qu'une gamine. Regarde moi... »

    Il passa son index sur sa joue et la lui caressa en la regarda avec une légère malice, une lueur d’affection dans le regard qu’il ne contrôlait pas.

    William – « Je t'apprécier plutôt bien a quinze ans mais je regarde. Et c’est marrant plus je regarde plus je te trouve belle. » De nouveau un sourire. « Mais j’comprend ce que tu veux dire… »

    Il comprenait en effet car lui aussi avait sa fierté et son égo. Il avait toujours mis un point d’honneur à ne pas montré ses faiblesses et à réserver la tendresse et les émotions pour l’intimité, faisant toujours tout pour ne pas se laisser dépasser par ses sentiments. Sur ce point lui et Lily se ressemblait énormément et ils se considéraient tout deux comme des personnes forte qui pouvaient tout vaincre. Mais il est vrai qu’a cet instant Asphodèle tenait plus de la petite chose fragile que de la reine des glaces invulnérable qui avait conquit son cœur. Il ne lui aurait avoué pour rien au monde bien évidemment, soucieux de ne pas blesser son égo mais elle semblait réellement vulnérable et il s’inquiétait pour sa survie.

    William – « A ton retour tu me montrera tout ce que t’a appris et on fera un combats de corps à corps » lui dit-il sur un ton léger, préférant penser à son retour plutôt qu’a son départ. « Sawyer m’a montré quelque truc aussi et j’suis sûr que malgré ta super force j’suis encore capable de t’impressionner. » rajouta-il avec une certaine arrogance et beaucoup de malice.

    Il la serra d’avantage contre lui, leurs doigt toujours entrelacer. Asphodèle pouvait sentir son coeur battre et même si le sien ne battait plus elle n'en avait pas besoin car celui de William battait pour deux et lui était offert....



    EDIT 'Rico : HANHAN ! PAS POSSIBLE ! Asphodèle est morte. Son coeur ne bat plus à l'unisson de celui de William... N'est ce pas un doux et merveilleux signe pour... Moi ? :FACE:
    Edit Will : c'est une méthaphore Enrique mais ton cerveau n'est pas assez développé pour comprendre la nuance Et puis n'édite pas mes post A cause de toi j'suis obliger de modifier alors que j'aimais ce que j'ai ecrit

    Edit en commentaire à ça :
    Spoiler:
     

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paix de l'âme toute harmonie {Asphodèle}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophecy L490. :: Londres. :: A Town of Wizards. :: Les Résidences.-
Sauter vers: