Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Prophecy L490 ! L'équipe Administrative vous souhaite une bonne année ! N'hésitez pas à ouvrir de nouveaux sujets rps ! Cela motivera certains pour venir vous répondre ! Bon jeu !

Partagez | 
 

 Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}

Aller en bas 
AuteurMessage
Alvaro Almadovar

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   Dim 27 Déc - 1:31


    Alvaro était assit a son bureau. Cela faisait une dizaine de minute qu’il était pencher sur son parchemin qui s’obstiner à vouloir rester vierge. Pourtant il savait exactement quoi dire et ce qu’il ressentait mais dès qu’il voulait coucher ses pensée sur papier, les mots s’emmêler dans sa tête et il lui était impossible d’écrire la moindre ligne. Pourtant il avait des tas de chose à dire à Elladora depuis tout le temps qu’il ne l’avait pas vu. Tellement d’évènements qui lui était arrivé sans qu’il n’ait quelqu’un envers qui se confier. Tellement d’émotion et de manque qu’il aurait voulut lui faire part. Tellement de sentiments et de tendresse pour elle qu’il aurait voulu lui avouer. Mais jamais il n’était arrivé à franchir le pas et les lettres c’était alors entasser dans son tiroir sans qu’il n’ait la force de les envoyer à celle pour qui elle était destinée. Sauf que celle qu’il tenté en vain d’écrire ce matin était différentes des autres car celle-là elle s’était promis de l’envoyer. Alvaro s’était vachement endurcit depuis la mésaventure qu’il avait vécu avec la jeune Slayers. Il était certes plus fort, plus mûre, plus sage et plus a même de comprendre ce qui l’entourait mais il n’en rester pas moins plus solitaire que jamais. Toute sa vie il avait veillait sur quelqu’un sans qu’on est soit besoin de le lui demander, faisait passer ses protéger avant lui même.

    Durant son enfance il s’était agit de Cécilio, puis de Elladora et désormais c’était sur son père qu’il portait toute son attention. Aujourd’hui encore il ne comprenait pas toujours le comportement de se dernier et il lui arrivait de ne pas approuver ses choix, mais il l’aimait trop pour s’opposer réellement à lui. Enrique était un homme fantastique et le pire c’est qu’il devait même pas en avoir pleinement conscience. Certes, Alvaro avait c’est propre idée et faisait ses propre choix mais son père avait une place des plus importante dans sa vie. C’était d’ailleurs plus ou moins à cause de lui qu’il se retrouvait loin de celle pour qui son cœur n’avait cessé de battre en deux ans de séparation, mais Alvaro ne lui ferait jamais aucun reproche. Il ignorait se qui avait poussé son père à partir mais il avait devinait dans la tristesse de son regard qu’Asphodèle avait sa part de responsabilité dans cet histoire. Pourtant malgré tout, il ne se donnait pas le droit de la juger car son voyage dans le temps lui avait permis d’apprendre bien des choses qu’il ne soupçonner même pas sur la métisse. C’était d’ailleurs en quelque sorte elle et son père qui était responsable du fait qu’il se trouvait à cet instant entrain d’essayer d’écrire cette lettre. Ils ne voulaient pas comme eux passer a côté de son âme sœur car il savait bien que la belle blondine serait celle qu’il épouserait un jour. Leurs petit voyage dans le temps les avaient rapproché et surtout permis de constaté que peu importe où ils allaient, Alvaro n’était jamais bien loin d’Ella. Mais il avait beau réfléchir, essayer de laisser parler son cœur sa feuille rester désespérément blanche. La seule chose qu’il était arrivé à écrire c’était « Ma Ella » et encore il était moyennement convaincu par la formulation et avait hésité avec « Cher Elladora » « Ella » « Baby Blondie »….

    De frustration, il attrapa alors son parchemin et le froissa pour en faire une boule avant de la lancer dans la poubelle. Il attrapa une autre feuille et poussant un soupir. Il se pencha au dessus d’elle, plume en main pour essayer de nouveau. Mais alors que la plume allait toucher le papier, il arrêta son geste, son air trahissant une idée qui venait de s’imposer a lui. Il posa sa plume et se releva semblant déterminer a faire quelque chose. Il ferma alors les yeux et… transplana ! Quand il les rouvrit il était dans la chambre d’Elladora au pied de son lit.

    Caliente – « Salut…. »


Dernière édition par Alvaro Almadovar le Sam 9 Jan - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   Dim 27 Déc - 1:59


    feat. Elladora Slayers

    Ce qu'il y a de terriblement bon dans les dimanches matins, c'est que vous pouvez rester tranquillement enfoncée dans votre lit, la couette remontée jusqu'au nez, les cheveux éparpillés sur les oreillers. Mmmm. C'était divinement bon. Pas de réveil. Rien. Ella n'était pas tout à fait réveillée, pas tout à fait endormir. Elle se roula sur le côté, repoussant une mèche de cheveux brun acajou. Elle s'était teint les cheveux il y avait un mois. Envie de changement probablement, enfin bon, pas de quoi philosopher la dessus ni en faire une dissertation comme avait fait son père. Pauvre papa qui n'arrivait toujours pas à la laisser grandir. C'était peut-être pour l'aider un petit peu qu'elle s'était débarrassée de son blond de l'enfance. Peut-être... ou pas du tout.
    Elle s'étira dans un petit bruit assez adorable qu'elle ne faisait que quand elle était seule ou qu'elle avait pu faire la seule fois de sa vie où elle s'était endormie aux côtés d'un garçon qu'elle aimait vraiment et avec qui elle était à l'aise, par la force des choses en quelque sorte.

    Caliente – « Salut…. »

    Réaction: un grand cri assez sur-aigu. Ella ouvrit les yeux tirant la couette sur elle par réflexe alors qu'elle ne dormait pas nue mais bon un peu de pudeur tout de même. Il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour voir que le "salut" sortait d'une bouche qui lui était familière, sur un visage qu'elle n'avait pas vu depuis deux ans. Elle bondit hors du lit, dans son petit débardeur et en culotte pour le serrer dans ses bras. Moins de pudeur, il l'avait déjà vu en pyjama, plus d'une fois même. Il paraissait même qu'elle courrait toute nue autour de sa piscine quand elle avait quatre ans mais de ça, elle n'avait aucun souvenir.

    Ella - Alvaro!', elle était tellement contente de le voir qu'elle ne pouvait qu'être spontannée.

    Malheureusement un bruit de pas assez précipité lui rendit toute sa lucidité:

    Ella - Mon père. Entre là dedans...', fit-elle avec un petit sourire tout en le poussant dans le placard.

    La porte de sa chambre s'ouvrit alors qu'elle était en train d'essayer de fermer. Très suspect tout ça:

    Ella - C'est rien il y avait... une souris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   Jeu 31 Déc - 3:03

    William « Hum tu es là » fit-il avec un sourire attendri et ravi tandis qu’il ouvrait les yeux.

    Il se trouvait face à Asphodèle dans le lit conjugale et observait sa femme avec un émerveillement qui n’avait pas faiblit d’année en année. Il était toujours amoureux d’elle comme aux premiers jours et son sourire le trahissait bien. Il savait qu’elle se couchait avec lui pour qu’il s’endorme en paix et préserver leurs couple et non parce qu’elle en avait psychologiquement besoin mais peu importe. Il lui caressa doucement la joue du bout des doigts alors qu’elle avait les yeux fermé.

    William – « Tu as sommeil ? » lui demanda-t-il doucement.

    Sa nuit à lui était terminer mais celle de sa tendre vampire d’épouse n’allait sûrement pas tarder à commencer. Un sourire malicieux apparût sur les lèvres du père de famille quand il ne put s’empêcher de baisser son regard sur la tenu dénudé de la belle métisse. Il la désirait toujours autant que lorsqu’ils étaient jeune, si ce n’était plus.

    William – « Je me demande si… »


    Mais il n’eût pas le temps de terminer sa tentative de séduction qu’il entendit un cri. William tourna automatiquement la tête vers la provenance du son avant de réalisait qu’il provenait de la chambre d’Elladora. Il adressa un regard inquiet à Asphodèle et se rendit alors sans entendre dans la chambre de sa fille. Il ouvrit la porte avec précipitation tandis que sa petite princesse était adossée à l’armoire.

    Ella – « C'est rien il y avait... une souris. »

    William haussa un sourcil perplexe. Hum hum… C’était un peu bizarre tout ça. C’est fou ce qu’elle pouvait lui rappeler lui quand il était jeune et il se souvenait très bien toute les excuses bizarre qu’il pouvait inventer pour ne pas se faire disputer par Thomas. Il croisa les bras contre son torse et la regarda en prenant un air sévère. Il s’était longtemps entrainé avec Asphodèle à avoir l’air responsable et autoritaire après avoir pris la décision il y a deux ans de ne plus laisser passer trop de chose a sa petite Ella chérie.

    William – C’est vrai ce mensonge ? » Fit-il le plus sérieusement du monde.

    Sauf qu’il avait toujours du mal à garder bien longtemps cet air de « grand méchant » qu’il se donnait quand elle faisait des bêtises et qu’un sourire finit par apparaitre sur son visage.

    William - « Tu l’as enfermé dans l’armoire c’est ça ? Tu veux que j’t’aide à l’en faire sortir ? »


    Il se rapprocha de l’armoire, plein de bonne intention sans ce douter une seule seconde de se qui pouvait se trouvait réellement à l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Alvaro Almadovar

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   Sam 9 Jan - 17:57

    En réponse à son « Salut » il dût droit à un cri. C’était peut-être naïf de sa part mais il pensait qu’après deux ans d’absence elle aurait quand même trouvait mieux. Il s’attendait pas se qu’elle lui saute au cou et l’embrasse avec passion, bien qu’il n’aurait pas était contre, mais tout de même. Sa présence l’avait sans aucun doute l’effrayer alors que ce n’était pas son but. Certes il avait transplaner sans réfléchir, pousser par une pulsions mais elle le connaissait et n’avait aucune raison d’avoir peur. Elle bondit ensuite de son lit dans une tenue des plus dénudé pour venir à sa rencontre tandis qu’il préférait attardait son regard sur sa coupe de cheveux plutôt que sur autre chose. Sa baby blondie comme il l’appelait autrefois était passé du blond de l’enfance à un ravissant brun qui lui allait à merveille Un sourire sur les lèvres, il accueillit avec une certaine joie le contact de la jeune fille qui s’était empressé de le serrer contre elle. Il était content de voir que sa présence lui faisait plaisir. Mais il n’eut pas le temps de dire quoi que ce fût qu’elle s’empressa de le pousser dans l’armoire tandis que la porte de sa chambre s’ouvrait. Alvaro eut un sourire, trouvant la situation plutôt comique au final. Lui dans sa chambre… Et dire que c’était parce qu’elle s’était retrouver dans la sienne deux ans auparavant complètement nu qu’ils avaient vécu tant de chose par la suite. C’est fou ce que le destin pouvait se montrait ironique parfois.

    Seulement le jeune Almadovar n’était plus le jeune homme qu’Elladora avait connu à l’époque et qui n’avait sue que dire pour se justifier. Alors à peine l’eut-elle poussait à l’intérieur de l’armoire qu’il essaya de sortir. Il poussa contre la porte alors qu’elle était appuyée contre celle-ci, parlant avec son père qui venait d’arriver. Mais si elle croyait qu’il allait la laisser endosser toute seule la situation assez délicate elle se trompait. Finalement à force de pousser, la jeune Slayers finit par lâcher prise malgré elle et la porte s’ouvrit violement, Alvaro tombant légèrement sur elle a cause de la force employer. Il se releva aussitôt et s’épousseta avec une certaine arrogance pour reprendre contenance avant de s’adresser à Ella.

    Alvaro – « J’ai passé l’âge d’avoir peur de ton père. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèle Slayers

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   Sam 9 Jan - 20:43


    Dos à la porte du placard, elle attendait de voir débarquer son père d'une minute à l'autre. Et à l'intérieur Alvaro n'y mettait vraiment pas du sien. Qu'est-ce qui lui prenait? On aurait dit qu'il faisait tout pour se faire remarquer, du coup l'excuse de la souris passa beaucoup moins bien qu'elle aurait pu si Ella n'avait pas été en train de forcer comme une malade sur la porte du placard. Super souris en l'occurrence:


    William – C’est vrai ce mensonge ? »
    Ella - Non j'avoue.', fit-elle avec ce grand sourire qui ne marchait plus qu'une fois sur deux depuis que son père avait décidé qu'il allait devenir un "père mature et responsable", quelle merde, elle préférait quand son petit papounet lui passait tout sur tout et que ça faisait crier maman,' J'ai pas rangé mon placard et du coup je peux plus le fermer voilà.

    C'était presque plus crédible mais elle savait bien qu'il n'allait pas le gober même si ça faisait une semaine que sa mère lui laisser des petits post-it partout pour qu'elle range son placard. Elle allait le faire. En fait ce n'était pas tant qu'elle était bordélique mais plutôt qu'elle n'arrivait plus vraiment à se remettre dans le rythme depuis deux ans, elle s'était trop habituée à faire comme elle voulait pour tout un tas de truc.

    William - « Tu l’as enfermé dans l’armoire c’est ça ? Tu veux que j’t’aide à l’en faire sortir ? »
    Ella - M...', mais elle se retrouva projetée vers l'avant avec Alvaro sur le dos. Plus flag tu meures.

    C'était dans ce genre de moment que vous entendiez une petite musique dans votre tête, le genre de petite musique qui souligne à quel point vous êtes blasé.

    Alvaro – « J’ai passé l’âge d’avoir peur de ton père. »
    Ella - Il faudra que tu me dises dans quel pays la majorité est à 17 ans j'ai du louper ce chapitre là. Et euuh... je te signale que mon père est toujours là.', fit-elle avec une petite pointe d'agacement pour souligner qu'il aurait pu s'abstenir.

    Les mains sur les hanches elle le fusilla un instant du regard, avant de se retourner vers son père qui allait les démonter dans... o5...o4...o3...o2...o1...

    Ella - Bon. Je sais je n'ai pas le droit de faire monter des garçons dans ma chambre... mais c'est... comme mon cousin non? Et puis ça fait tellement longtemps que je ne l'avais pas vu. Le vire pas... s'il te plait.

    Elle n'avait vraiment pas l'air de faire un caprice mais plutôt de discuter d'adulte à adulte. Normal donc qu'elle n'emploie aucune mimique de séduction pour faire céder son paternel. Ca faisait deux ans qu'elle et Alvaro ne s'étaient pas vu il le savait bien même si, elle s'en doutait, il devait trouver que ce n'était pas plus mal. En fait ce qu'il aurait fallu à ce moment là c'était l'appuie de sa mère, mais vu l'heure, elle devait déjà être descendu. Trop tard donc. D'un autre côté, même en disant à son père qu'elle considérait Alvaro comme son cousin elle savait que c'était tout sauf le cas. Elle ne pouvait pas le considérer comme son cousin. Alvaro n'était ni Tiago ni Liam, c'était spécial.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Alex Slayers

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   Dim 31 Jan - 23:42

    Alvaro poussa un soupir légèrement excéder a la réplique d’Elladora mais garda son air assuré comme si ce qu’elle venait de dire était hors de propos. L’importance n’était pas son apparence physique mais l’âge qu’il avait dans la tête et il avait largement dépassé les dix sept ans.

    Dire que William était contrarié par le fait de trouver un garçon dans la chambre de sa fille chérie s’était un peu minimisé les choses. C’était plus que ça ! Il sentait une certaine colère l’envahir et ce n’était qu’une question de seconde avant qu’il n’explose. Mais Asphodèle lui avait toujours dit qu’il fallait mieux écouter un présumé coupable avant de le condamné a mort. Lui il avait toujours tendance a tiré d’abord et après… bin après il n’y avait personne à écouter ! Mais bon en bon père compréhensif qu’il était il croisa ses bras contre sa poitrine et la regarda d’un air assez mécontent.

    William – « Je t’écoute »

    Noter là comme il avait fait en deux ans un travail énorme sur lui-même pour contrôler son impulsivité maladive et sa tendance à prendre tout à cœur.

    Ella – « Bon. Je sais je n'ai pas le droit de faire monter des garçons dans ma chambre... mais c'est... comme mon cousin non? Et puis ça fait tellement longtemps que je ne l'avais pas vu. Le vire pas... s'il te plait. »

    Il était calme. Il écoutait. Bon le fait que le garçon qui violer l’intimité de sa petite princesse n’était autre que le fils du gars que sa femme avait embrassé il y deux ans, ne l’aidait pas vraiment à contrôler ses nerfs mais… il était calme ! Il écoutait ! C’est alors que pensant à Enrique un détail lui revint à l’esprit… Si Asphodèle et l’autre se mettait un jour ensemble – ce qui n’arriverait jamais, il avait confiance – Elladora et Alvaro seraient alors frère et sœurs en quelque sorte. Si ces deux là étaient un couple quand ça arriverait ça serait très… regrettable non ? Un léger sourire en coin apparut aussitôt sur ses lèvres qu’il s’empressa de chasser alors qu’il reprenait un air sérieux et un visage fermait et sévère.

    William – « Je vous laisse dix minute. Passez ce temps si vous voulez discuter ça sera dans le salon ».

    William sortit alors de la chambre et se remit à sourire, content au final s’il se passait quelque chose entre eux. Puis Ella se faisait grande, il le relisait d’avantage de jour en jours… Dix minute ça leurs suffiraient amplement pour s’avouer leurs sentiments et s’embrasser mais ça ne serait pas assez pour qu’ils couchent ensemble. C’était l’idéal.

    Alvaro eut un léger sourire satisfait lorsque le père d’Elladora sortit de la chambre, comme s’il s’y était attendu.

    Alvaro – « Tu vois j’t’avais dit. Y’avait pas de raison de s’inquiéter. On est plus des gosses Ella. »
    Il marqua une pause. « Tu m’as manqué » fit-il avec un sourire « C’est jolie tes cheveux. »

    Il disait jolie et pourtant il pensait magnifique. Mais pas seulement ses cheveux. Elle tout entière. Elle était magnifique….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prophecy-l490.forumactif.org/bloc-notes-f10/psycot-book-t
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chasseur est la proie {Manoir Slayers}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tous les secret du chasseur.
» le Manoir de Lisbeth
» Kit pour le chasseur de guêpes
» Devenir Chasseur
» chasseur contre bombardier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophecy L490. :: Londres. :: A Town of Wizards. :: Les Résidences.-
Sauter vers: