Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Prophecy L490 ! L'équipe Administrative vous souhaite une bonne année ! N'hésitez pas à ouvrir de nouveaux sujets rps ! Cela motivera certains pour venir vous répondre ! Bon jeu !

Partagez | 
 

 do not tell me to stop yelling.

Aller en bas 
AuteurMessage
Apolline L. Silverheart

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 8:26




Apolline SILVERHEART.
Vingt-cinq ans.
Professeur de Poisons & Potions Poussées.

t h e p i x i e s - where is my mind.
« it's only after we've lost everything that we're free to do anything. »

____________________________

Spoiler:
 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

DATE DE NAISSANCE + LIEU : Elle est née un treize novembre, à Londres.
ORIGINES SOCIALES : Elle est déclarée sang-pur, et jusqu'à ses seize ans, elle pensait l'être. Malheureusement pour elle, il existe une légère faille dans son arbre généalogique, que la famille Silverheart a tout fait pour étouffer il y a déjà bien longtemps. Si cela se révélait public, il se pourrait qu'elle finisse ses jours à Azkaban, si elle a la chance de ne pas être exécutée. Pour l'heure, son nom est cependant plus que respectable, et elle possède une richesse conséquente ; tout le monde connait les Silverheart.
HISTOIRE FAMILIALE : Avocats puissants, atouts au sein du Ministre, écrivains reconnus, hommes d'affaire vénérés, les Silverheart ont un passé des plus honorables. Le décor est placé, les paysages sont splendides, et les sourires condescendants rayonnent sur tous les visages. C'est une histoire d'hypocrisie, de mensonges flirtant avec la vérité, c'est l'histoire d'une trahison au sein d'une famille brisée. Les secrets sont partout, les alliances se font et se défont au rythme des battements effrénés de leur cœur apeuré ; la réalité est une chose que tout bon Silverheart cherche à éviter. Ils avaient tout, mais l'édifice est sur le point de s'effondrer, tandis que les magouilles se multiplient sans jamais être dévoilées. Inceste, illusions oubliées, les regards sombres s'échangent quand la caméra cesse de tourner, et c'est dans des directions opposées qu'ils s'échappent, piégés. Petite dernière, n'ayant aucun cousin direct, Apolline fut promise à Abaddon Van Hellsing, avec qui elle n'entretint néanmoins jamais aucun contact suite à leur première rencontre. Le mariage est cependant prévu pour le mois de décembre, bien que personne ne soit au courant de cette union.
    -> PÈRE : Esteban Silverheart ; un homme à la poigne de fer, prônant plus que tout l'importance de la pureté de sang. Douce ironie, lorsque l'on sait qu'il n'est lui aussi qu'un sang-mêlé. Très proche de sa fille unique, il lui a tout appris, lui transmettant par la même occasion sa haine à l'égard des moldus et son besoin de tout contrôler. Maître des apparences, il se révèle être, derrière ses sourires bienveillants, un monstre tyrannique et sans pitié. Leader, brillant en société, c'est celui vers qui tout le monde se tourne pour avoir des conseils financiers, auxquels il répond sans jamais s'émouvoir, certain de ses calculs et de ses pas mesurés. Fidèle par conviction plus que par dévotion à sa moitié, sa morale stricte l'empêche de se distraire auprès d'autres femmes, bien qu'il n'ignore pas que son épouse, pour sa part, ne s'en prive pas. Au fond, il s'en désintéresse complètement, tant que cela ne s'apprend pas...
    -> MÈRE : Lou-Ann Silverheart, vipère au visage d'ange. Sang-pur, bouche pincée, balais probablement enfoncé dans son joli petit cul, ses ongles sont toujours manucurés, son regard toujours glacé. Elle n'a appris la réalité à propos du sang de son mari qu'après être tombée enceinte, et est donc restée à ses côtés par peur des conséquences. Lâche, elle joue avec la vérité mieux que personne, et n'affrontera jamais une situation difficile de front, préférant se cacher derrière des faux semblants. N'adressant jamais plus de deux mots à sa fille, elle ne peut s'empêcher de lui en vouloir, terrifiée à l'idée qu'on vienne à découvrir que sa propre progéniture est impure. Femme au foyer, elle excelle dans l'organisation de réceptions, passant sa vie à ranger encore et encore un manoir pourtant déjà étincelant. À elle seule, elle crée un merveilleux cliché dans lequel elle se plait à se noyer.
    -> FRÈRE(S) & SŒUR(S) : Apolline est fille unique, malgré ses nombreuses demandes, alors qu'elle était encore une fillette innocente et pleine d'ambitions, d'avoir un petit frère avec lequel elle pourrait enfin se distraire, autrement qu'en gardant le nez plongé dans les livres que son père l'obligeait déjà à lire. Malheureusement pour la gamine, après que Lou-Ann ait appris la vérité, elle a refusé d'avoir d'autres enfants, arguant qu'il était hors de question de porter un autre être impur à l'intérieur de son corps. Les puritains, pauvres idiots.
    -> AUTRES : Pourquoi ne pas remonter là où la fraude a commencé ? Oh, il n'y a pas à aller très loin, en fait, tout prend place à la conception de la grand-mère paternelle de la jeune femme. Eleanor, de son prénom, ne fut pas réellement le fruit de l'amour qu'elle était censée être. Ne vous perdez pas en chemin, je vais vous expliquer. Les arrières grands-parents d'Apolline, Jane et Rupert, étaient tout deux sang-purs, et mariés depuis quelques années. Ils avaient déjà un fils aîné, et, bien que le jeune homme ne désire pas s'arrêter là, ils ne projetaient pas d'avoir un second enfant. Jane était jeune, jolie, et surtout, infidèle à son époux. Éprise d'un moldu depuis toujours, elle n'hésitait pas à lui rendre visite de temps à autres afin de s'échapper de cette vie étriquée qui l'avait toujours terrifiée. Une bien belle histoire, digne d'un conte de fées, tandis qu'ils échangeaient des promesses d'éternité, se jurant de ne jamais se séparer. La vie, néanmoins, a le don d'imposer ses règles, ses limites, et surtout, ses punitions. Alors qu'elle n'avait plus touché son mari depuis des mois, Jane tomba enceinte pour la deuxième fois. Et cet être qui grandissait à l'intérieur d'elle-même, preuve suprême de sa propre trahison, cet être qu'elle apprit aussitôt à haïr, elle aussi, avant même qu'il ne vienne au monde. Il aurait été simple d'en finir, après tout, il aurait été simple d'étouffer l'affaire, de l'interdire d'approcher son amant, de continuer leur vie comme si rien n'était jamais arrivé. Rupert décida cependant de le garder, trophée malsain de son infidélité. Eleanor naquit en tant que pestiférée, et la suite s'inscrivit d'elle-même sur les parchemins encore vierges d'une famille à présent condamnée.

ÉCOLE FRÉQUENTÉ : Elle a fait sa scolarité à Poudlard.
CURRICULUM VITAE : Ayant à peine terminé ses études, elle a décroché le poste de professeur de poisons et de potions poussées dans l'école de sorcellerie, probablement aidée par son nom - et peut-être la persuasion de son cher paternel.
BAGUETTE MAGIQUE : Mesurant approximativement vingt-trois centimètres, elle est dotée d'une souplesse assez impressionnante pour un bout de bois. Taillée dans du bois d'Acacia, elle est noire, et possède en son sein un poil de licorne - symbolisant, je vous le rappelle, la pureté. On continue dans l'ironie, ou... ?



APPARENCE ET PROFONDEUR :

PHYSIQUE :
Un teint de porcelaine, elle pourrait avoir l'air d'être perpétuellement malade si elle ne le portait pas si bien. Ne s'exposant que très rarement au soleil, qu'elle exècre tout autant que l'impression de chaleur sous sa robe de sorcier, sa peau est presque translucide tant elle est pâle. N'oublions pas les cernes bleuâtres sous ses yeux, vestiges de ses insomnies perpétuelles, de ses nuits passées à se retourner encore dans des draps glacés, et ne laissons surtout pas de côté la cicatrice que l'on peut trouver sous son menton. Oh, elle essaie bien de la faire passer pour une blessure de guerre, car après tout, avouer qu'elle est simplement tombée la tête la première, à l'âge de sept ans, sur le coin d'une chaise, cela ne fait pas très sérieux. Heureusement pour elle, c'est la seule trace ingrate qu'elle possède sur son corps, qui pourrait être parfait si elle avait quelques kilos en plus - mais pour ça, il faudrait peut-être qu'elle pense à manger. Elle s'affame sans même y songer, ingérant un aliment ou l'autre après deux jours sans rien avaler, et sa silhouette s'en ressent fortement ; un coup de vent pourrait la soulever de terre. On la verrait alors s'envoler, son rire cristallin résonnant tandis que ses lèvres rosées s'étirent, encore et encore, illuminant un visage habituellement inexpressif. Ses yeux sont froids, et leur couleur s'assombrit à chaque fois que quelque chose l'agace quelque peu. Suivant la mode sorcière à la lettre, elle ne supporte pas les excentricités et fait de son mieux pour ne faire aucun faux pas vestimentaire. D'une certaine façon, elle est terriblement superficielle, ne sortant de chez elle que lorsque ses cheveux bruns sont parfaitement lissés, s'affolant à l'idée qu'un bouton apparaisse et vienne troubler ses traits si particuliers. Pourtant, elle n'hésite pas à se salir s'il le faut, adoptant alors une attitude de garçon manqué qui déroutent ceux qui sont habitués à la voir tirée à quatre épingles. Elle passe d'un extrême à l'autre, capable de rester chez elle plusieurs jours d'affilée en passant à peine sous la douche, tirant la langue à son reflet à la manière d'une gamine, se traînant de pièce en pièce dans le même t-shirt qu'elle portait la semaine passée, avant de passer deux heures devant sa garde-robe pour s'apprêter, jetant par la suite un regard meurtrier à son reflet et à son apparence négligée. Elle excelle lorsqu'il s'agit de briller en société, revêtant alors les dernières tendances avec élégance, et éclatera de rire plus tard lorsque de la sauce tomate viendra tâcher sa nouvelle robe, arguant que cela lui donnera un style décalé. Une énigme qui aime jouer avec son image, femme-enfant, homme-enfant, jouant à cracher le plus loin possible, ne se séparant jamais de sa brosse à cheveux, multiples facettes pour un visage qui n'a pourtant jamais encore vraiment changé.
CARACTERE : (son caractère, son comportement, sa façon d'être... nous attendons une partie complète et précise du personnages. Évitez les clichés à deux francs, ou encore les schizophrènes à la pelle)
DON, PARTICULARITE : (que ce soit dû à un héritage génétique ou acquis après dur labeur, vous devez d'abords en parler avec un administrateur du forum. de plus, nous vous demanderons une brève description de ce dernier. Un minimum d'informations est donc attendu)



BIOGRAPHIE :

(un minimum de 800 mots est demandé. Encore une fois, évitez de faire le personnage qui s'est fait violé 70 fois, à qui toutes les pires crasses lui sont arrivés. Il peut avoir vécut des atrocités mais tout dépendra de son BG. Nous jugerons de sa cohérence, bien entendu. Encore une chose... Si c'est pour faire du sex drug N rock'n'roll, passez votre chemin. Un perso, okay. Deux, d'accord. Dix, non merci. Nous pourrons vous fournir le lien de plusieurs forums que nous connaissons si vous voulez faire ce genre de choses.)




Dernière édition par Apolline L. Silverheart le Ven 8 Jan - 10:23, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolline L. Silverheart

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 8:26

Lala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolline L. Silverheart

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 8:27

Placeee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolline L. Silverheart

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 8:27

Encore un. (Et là si j'en ai trop j'me retrouve conne. Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seamus Asher

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 12/12/2009
Patronus&Epouvantard : Basilic&Aucun.
Âge&Profession : 80yo&Précepteur d'Alchimie.

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 8:32




Emmerdeuse des six heures du mat, bonsoaaaar!

(je le haïs, je le haïs, ce smiley est moche, affreux... bordel, seamus perds toute sa crédibilité et PAN! ..ça me fait rien, j'ai envie de gâteau au chocolat fondant avec amande. merci.)

_________________

    I'M NOT READY FOR HELL,
    But i can show you how it is.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolline L. Silverheart

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 8:34

... T'appelles ça un bienvenue, toi ? '-' l'emmerdeuse t'emmerde joyeusement. ♥️

(j't'achète un gâteau au chocolat fondant avec amandes et blablabla, et tu me prépares un gâteau à la noix de coco, dis ? *o*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seamus Asher

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 12/12/2009
Patronus&Epouvantard : Basilic&Aucun.
Âge&Profession : 80yo&Précepteur d'Alchimie.

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 15:11




MUAHAHAHA. tu ne croyais quand même pas que j'allais juste te dire bonjour?

(nope, façon je l'ai mangé mon gâteau, héhéhé)

_________________

    I'M NOT READY FOR HELL,
    But i can show you how it is.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrique I. Almadovar

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 17:32

Salut et bienvenue !
Juste un truc... L'âge de ton professeur me gène un peu... 25 ans, enseigné à des jeunes...
Enfin, bref, bon courage pour ta fiche ! :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seamus Asher

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 12/12/2009
Patronus&Epouvantard : Basilic&Aucun.
Âge&Profession : 80yo&Précepteur d'Alchimie.

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Ven 8 Jan - 18:55




C'est moi qui lui ait dit que c'était ok d'avoir UNE prof "jeune", tant que ça touchait pas aux matières lourdes comme la métamorphose, etc. (: Puis son BG est bien tourné, t'inquiète pas. =)

_________________

    I'M NOT READY FOR HELL,
    But i can show you how it is.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechkiel E. Scylence

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   Dim 24 Jan - 20:03




Eva, ça va faire deux semaines, sale loque. *roll* Manifeste toi, ou j'te vire de chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: do not tell me to stop yelling.   

Revenir en haut Aller en bas
 
do not tell me to stop yelling.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stop tout !!!
» [Stop-motion] Bionic-Nico Production
» [Stop-motion] Bionicle Echoes of Agora.
» [Stop-Motion] KOPAKA Corporation : Time to Redemption
» [Stop-Motion] War of Bohrok !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prophecy L490. :: Le Magenmagot. :: liste d'émargement.-
Sauter vers: